mercredi 10 janvier 2018

L'EFFET DU MANQUE D'OXIGÈNE

Cette carte des « zones mortes » des océans, dues au manque d'oxygène dans l'eau, est glaçante

Les océans sont privés d'oxygène : selon une récente étude, les « zones mortes », des zones avec un taux zéro oxygène, ont été multipliées par 4 en une cinquantaine d'années, à cause du réchauffement global des températures océaniques. Les zones côtières avec un taux d'oxygène dangereusement bas lié à la pollution humaine ont, quant à elles, été multipliées par dix au cours de la même période. Un constat alarmant qui pourrait mener à la disparition de nombreuses espèces.

Les océans étouffent : c'est le constat, terrible, dressé par une étude publiée dans la revue Science. Selon un groupe d'experts internationaux mis en place par l'Unesco, le GO2NE (pour Global Ocean Oxygen Network ), les zones complètement privées d'oxygène ont quadruplé depuis les années cinquante. Les zones près des côtes ayant un taux d'oxygène  très bas ont, quant à elles, été multipliées par dix fois pendant le même laps de temps. Un constat qui alarme les spécialistes, car il pourrait être synonyme d'extinction de masse.
Lorsqu'on parle de réchauffement global ou de pollution, le taux d'oxygène des océans n'est que rarement évoqué. Pourtant, la désoxygénation globale des océans est l'une des causes les plus dramatiques du réchauffement climatique, car elle met potentiellement en danger des milions d'espèces vivantes ! En effet, l'eau contient de l'oxygène dissous, qui est respiré par les animaux marins notamment grâce à leurs branchies. Or, plus une eau est chaude, moins elle peut contenir de l'oxygène : c'est la raison pour laquelle certains poissons d'eau foide étoufferaient s'ils s'aventuraient dans des eaux plus tempérées.
 Le problème, c'est que lorsqu'il y a une hausse globale de la température des océans, même si cette dernière n'est que de quelques degrés, les créatures marines se retrouvent avec des taux d'oxygène plus bas que ceux auxquels ils sont habitués. Et, même s'ils pouvaient sans doute survivre à une température légèrement élevée de quelques degrés supplémentaires, ils ne peuvent pas en revanche se passer d'oxygène.

2 commentaires:

  1. Cet article est très curieux et il nous fait réflechir. Les niveaux d'oxygène dans l'eau sont vraiment importants pour la vie. Mais nous sommes les responsables, car on a oublié la planète jusqu'au très peu de temps, on a pensé que dans le futur on pourrait finir avec les problèmes que ce devèloppement sans côntrol et voilà les resultats. On devrait penser et chercher des solutions pour que cette crise ne soit majeure et qu'elle finisse.

    Fernando Baena 2ºBachillerato A

    RépondreSupprimer
  2. Le réchauffement climatique est en train de provoquer grands catastrophes dans la planète dû à l’activité humaine, surtout dans l’environnement. On vit ici grâce à l’oxygène et comme nous, il y a d’autres êtres vivants qui ont besoin d’oxygène pour survivre, par exemple les créatures marines. Les zones mortes augmentent chaque jour dans les océans dû aux hautes températures provoquées par les phénomènes climatiques. De cette manière, nombreuses espèces doivent émigrer ou bien ils présentent des maladies qui vont être transmis à la descendance ou finalement ils meurent. Cependant, aujourd’hui il y a encore des personnes qui pensent que cela n’existe pas ou qu’il y a des choses plus importantes. La réalité est que seulement les humains pouvons mettre fin à ce risque mondiale, mais on doit arriver aux limites pour se rendre en compte de que cela est vraiment dangereuse pour l’humanité.
    Ana B. Rueda Vázquez. 2ºBACH A

    RépondreSupprimer